Sariah'Lit

Just Love Again 2 - Ecoute le silence, il parle

15 janvier 2018

"Etrange comme la vie est un éternel recommencement."

Adam Aidan
371 pages
Black Ink Éditions (2017)
Fatalité :
1. Destin, force occulte qui déterminerait les événements.
2. Caractère de ce qui est fatal, de ce qui est inévitable.
3. Sorte de nécessité, de détermination qui échappe à la volonté.
Tout m'avait poussé vers Elle... Tout.
Pourtant j'ai foutu en l'air notre relation en un claquement de doigts, provoquant ma descente aux Enfers.
Sans aucune nouvelle d'Elle, je m'attelle à recréer notre histoire, des mots pour soigner les maux...
En attendant une éclaircie dans le ciel de mon destin.
J'écoute le silence, qui fait écho à son manque.
J'écoute le silence, il parle du vide de ma vie.
Extrait :

« Dans mon obscurité, elle est ma lumière et plus je m’approche d’elle, plus je deviens brillant. Alors, je continue d’avancer sur son chemin, pour qu’une fois pour toutes, sa flamme vainque mes ténèbres. »

Mon avis :

J’avais vraiment hâte de parcourir le second volet de Just Love Again, Écoute le vent, il chante m’avait particulièrement touchée par la douceur de sa narration et les sujets sensibles abordés. L’auteure nous laissait toutefois sur une fin plutôt insoutenable. Mais, contrairement au précédent, ce volet ne m’a pas autant convaincue. Je n’ai pas totalement retrouvé ce que j’avais ressenti en parcourant le premier tome : la rencontre de deux âmes torturées qui se complètent. La relation entre Leya et Jace est toujours aussi intense, mais j’ai trouvé qu’elle perdait quelque peu de sa saveur, tournant pendant un temps entre altercation, rapprochement pour mieux se séparer ensuite, avant de stagner pour s'intéresser à la cause humanitaire : exploitation des femmes, abattage massif de cétacés, prostitution d’enfants... C’est louable à l’auteure d’aborder ce genre de sujet, je ne m’attendais pas à trouver ceci dans ce genre de récit. Mais, j’ai eu parfois l’impression que cet aspect de l’intrigue était trop abondant pour être naturel dans le déroulement de l’intrigue.

Ce qui marque dans cette lecture est le changement abrupt de Leya qu’on reconnaît difficilement. Elle était brisée suite à la perte de ses enfants, et commençait peu à peu à remonter la pente au contact de Jace. C’est désormais une toute autre jeune femme que nous découvrons. Leya n’est plus la même depuis sa rupture avec Jace, bien davantage après avoir survécu à l’attaque d’un requin. Plus mince et cachée derrière des vêtements sombres et moulants, elle s’est construit une carapace pour se protéger. Elle vit désormais son existence pleinement, tout en cachant ce qu’elle ressent. Elle endosse une nouvelle identité pour une nouvelle vie, choisissant de parcourir le monde pour soutenir des causes qui lui tiennent à coeur. Jace, de son côté, reste fidèle à lui-même : il est toujours aussi possessif envers la jeune femme. Mais, désormais, il n’a plus qu’une idée en tête : reconquérir la femme qu’il aime. Les choses ne vont cependant pas être faciles et, il va devoir prouver plus d’une fois que ses intentions sont louables et sincères. Il s’ouvre plus laissant tomber sa propre carapace pour montrer qui il est réellement. Il devient mature également et, on en découvre davantage sur lui durant ce volet. J’avoue que son point de vue était celui qui m’intriguait le plus durant ma lecture.

Dans ce second volet, l’auteure nous offre des protagonistes plus matures et plus torturés. De nombreuses péripéties viennent bouleverser leur existence, donnant un nouveau tournant à leur vie. La plume de l’auteure est toujours aussi agréable à parcourir et, je souligne que l’auteure a fait énormément de recherches pour étayer ses propos concernant les causes soutenues par Leya. Mais, comme énoncée précédemment, je n’ai pas ressenti les mêmes choses à la lecture de ce volet : trop de démesures dans les péripéties rencontrées par les deux protagonistes pour que cela ne m’apparaisse pas excessif et dénature leur relation. Malgré ce point, cela reste toutefois une histoire touchante.

★★★☆☆

Stéphanie

Dans la même série :

Passionnée de lecture et d'écriture depuis longtemps, Aidan Adam s’est lancée dans l’écriture : elle évoque des sujets de société dans ses romances, qu’elle dénonce au travers de son écriture.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX