La famille Wentworth 2 - Elle rêvait au bonheur de Grace Burrowes
Midnight sun de Stephenie Meyer
Passions en Ecosse 4 - Le diable de Dunakin Castle de Heather McCollum
L'autre côté des ombres 1 - Allowin Singulier-Weyrd d'Auke Noëmie
Cet enfant à aimer de Marion Lennox
Le sixième monde 2 - Le fléau des locustes de Rebecca Roanhorse
Contes des royaumes oubliés 1 - Le prince au bois dormant d'Isabelle Lesteplume/em>

Jane Hunter 3 - La prophétie

16 août 2013

"Une prophétie de vampires ! N'importe quoi ! "

 Jane Hunter 3 La prophétie
Kena Sharon
176 pages
Éditions SK (2011)
Collection Bit-lit

Il ne lui manquait qu'une chose : la détermination. Cela a toujours été difficile pour elle de s'en tenir à son choix. Comment se résoudre à tuer l'homme qu'elle aime ?
Mais cette fois c'est différent.
En s'associant avec le seul qu'elle pense capable de lui venir en aide, Jane met tout en ouvre pour découvrir la prophétie des vampires à laquelle Shadow faisait référence. Parallèlement, le Maître accepte sa démission après une dernière mission : la destruction de l'insaisissable vampire. Elle accepte.

Extrait :

« Elle lui fait une révérence comme il s'assoit sur le coin de son bureau en lui désignant le fauteuil en face de lui. Elle s'y installe.
-Comment ça va ? J'ai eu vent de l'attaque...
-Je vais bien, le coupe-t-elle. Je ne suis pas là pour parler de l'attaque...
-De l'éclipse, bien sûr, l'interrompt-il à son tour. Il soupire, puis fait quelques pas dans la pièce.
-Vous êtes la seule survivante.  »

Mon avis :

Mon ressenti sera court et simple. Je pense que ce tome est le meilleur de la série car enfin Jane prend une décision, malgré de long monologue intérieur. Il m'a semblé y avoir plus d'actions également.
C'est une série que j'ai beaucoup appréciée et que je recommande.

 Jane Hunter 3 La prophétie





À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





LES MOTS DOUX :