Et ta vie m'appartiendra de Gaël Aymon
Repose en paix... mais pas tout de suite d'Aurore Chatras
Juste un mot de Liz Plum
Loren Ascott 1 - Gardien enchaîné de Florence Cochet
Hybrides 10 - Lune de Laurann Dohner
Rouge de Pascaline Nolot
A cœurs perdus de Evelyne Jones

Loup y es-tu ?

5 janvier 2019

"Tout s’apprend, même le bonheur."


Behelle Angela
300 pages
Éditions Pygmalion (2018)
Collection Il est une fois
Ni la pluie froide ni les travaux qui contraignent Amanda à se garer loin de son bureau n’altèrent sa bonne humeur. Pas même le fait qu’on soit lundi et que ses clients actuels soient de vrais grincheux. Rien ne saurait réellement la contrarier. Rien sauf ce coup de fil inattendu qu’elle reçoit dans la matinée. Angèle, sa grand-mère adorée, vient de faire une mauvaise chute.
N’écoutant que son cœur, la jeune femme saute dans sa petite auto rouge affectueusement surnommée Titine et parcourt en vitesse les quatre cents kilomètres qui la séparent de Rouge-Fontaine, où habite sa précieuse Mamie.
Rouge-Fontaine n’est qu’un hameau perdu dans une épaisse forêt. Et qui dit forêt, en région de montagne et à la nuit tombante, dit danger. Mais le plus grand péril n’est pas forcément de heurter une biche au détour d’un virage. Il y a sans doute beaucoup plus à craindre d’être secourue par un homme portant le nom de Wolf.
Extrait :

« Entre aimer et souffrir de la perte de l’être cher et assumer un célibat qui offrait de bonnes perspectives de carrière, le choix d’Amanda avait été vite fait. Bien sûr, à ceux qui l’interrogeaient sur son mode de vie, elle ne donnait jamais la vraie raison. Elle s’inventait une stature de féministe farouche qui n’avait absolument pas besoin d’un homme à ses côtés. Pour parfaire le tableau, elle s’offrait quelques aventures qui satisfaisaient plus ou moins sa libido lorsqu’elle devenait trop exigeante et n’avait pas peur de le revendiquer. Elle était une femme libre et moderne. C’était en ces termes choisis qu’elle se décrivait. En vérité, la solitude lui pesait parfois. Surtout lorsque son chemin croisait celui d’un homme aussi séduisant que ce Maxime. »

Mon avis :

Avec la collection Il est une fois, la maison d’édition revisite un grand nombre de contes qui ont peuplé notre enfance dans un contexte plus actuel, plus moderne. Lorsque j’ai vu qu’Angela Behelle était l’auteure de ce nouveau tome, je me suis précipitée dessus, ayant jusqu’ici apprécié ses différents écrits.

Amanda Delucre, jeune femme indépendante et sûre d’elle de vingt-huit ans, diplômée de la très prestigieuse école d’architecture Chaillot, travaille dans un cabinet d’architecture et de décoration intérieure qu’elle a créé avec sa meilleure amie Nathalie. Elle mène une existence qui la comble. Mais, lorsqu’elle apprend que sa grand-mère maternelle, Angèle, s’est blessée suite à une chute, elle n’hésite pas à tout quitter pour se rendre chez elle, à Rouge-Fontaine, le village où elle a passé toute son enfance, pour prendre soin de son aïeule. Elle se souvient encore des bons moments passés auprès de sa grand-mère mais, aussi des rumeurs qui courent sur sa famille et celle vivant dans le Château des Loups, une malédiction qui amènerait tous les hommes de la famille Delucre à mourir jeunes. Si c’est le cas, autant rester seule ? Sur la route neigeuse pour se rendre chez Angèle, Amanda rencontre l’un des membres de cette famille, Maxime Wolf. Il n’en faut pas plus pour que la tension et l’amertume règnent entre eux.

Amanda est une femme qui ne baisse jamais les bras. Elle est douce mais, elle ne sait pas tenir sa langue et n’hésite pas à dire, quand c’est nécessaire, ce qu’elle a sur le coeur, quitte à utiliser sa verve pour tenir Maxime éloigné d’elle. Ce dernier, d’abord surpris, aspire à attirer la jeune femme dans ses filets. Ce sont deux protagonistes hauts en couleur qu’on apprécie immédiatement. Angela Behelle nous offre deux personnalités fortes, attirantes. La romance entre eux est plutôt mignonne et agréable à découvrir. J’ai dévoré ce récit très rapidement, les pages défilant les unes après les autres avec délice et fluidité. J’ai aimé retrouver tout au long de l’histoire des références du conte original : la petite-fille qui s’en va rejoindre sa grand-mère souffrante... La famille y trouve une place prédominante notamment à travers la relation d’Amanda avec sa grand-mère. Cette dernière ne manque d’ailleurs pas de piquant. Je l’ai adorée.

Une malédiction, des protagonistes sympathiques, une intrigue familiale riche et entraînante, rien de tel pour passer un bon moment de lecture. La plume d’Angela Behelle est toujours aussi appréciable à lire, peu importe le genre littéraire dans lequel elle s’aventure. Et, ici, elle ne fait pas exception. Je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans cette histoire et de succomber au charme du loup.

★★★★☆

Stéphanie

Du même auteure : 

Angela Behelle est une romancière française. Elle poursuit des études en droit à Lille et réside actuellement en Bourgogne. https://angelabehelle.com/




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX