La famille Wentworth 2 - Elle rêvait au bonheur de Grace Burrowes
Midnight sun de Stephenie Meyer
Passions en Ecosse 4 - Le diable de Dunakin Castle de Heather McCollum
L'autre côté des ombres 1 - Allowin Singulier-Weyrd d'Auke Noëmie
Cet enfant à aimer de Marion Lennox
Le sixième monde 2 - Le fléau des locustes de Rebecca Roanhorse
Contes des royaumes oubliés 1 - Le prince au bois dormant d'Isabelle Lesteplume/em>

Ma vie avec un scientifique - La fertilité

15 janvier 2019

"Plus tu y penses, moins ça marchera !"

Desjardins India
Bach

75 pages
Éditions Michel Lafon (2018)
Elle est émotive, il est pragmatique… Ensemble, ils forment un couple amoureux et complice. Leur souhait : fonder une petite famille…
Malgré tous leurs efforts, et bon nombre de désillusions, ils ne baisseront pas les bras !
À travers une succession de saynètes de la vie quotidienne, India et Bach vont nous faire partager avec beaucoup d’humour, d’autodérision et de légèreté les problèmes de fertilité d’un couple, un sujet délicat, trop souvent tabou !
Extrait :

« -J’arrive pas à faire ce que le livre dit pour lâcher prise.
-Tu veux lâcher prise sur quoi?
-Avoir un enfant. Ils disent que ça marche pas parce que j’y pense trop.
-Tu sais qu’il y en a d’autres qui te diraient que le meilleur gage de succès est la visualisation.
-Oh ! Tu penses que ça marche ça aussi? Ca fait des mois que j’essaie de ne pas y penser et là il faut que je visualise ? Peux-tu me dire comment on fait pour ne pas y penser tout en visualisant ? »

Mon avis :

Je ne suis pas une grande adepte des bandes dessinées ; je laisse habituellement volontiers ce genre littéraire aux bons soins de mon conjoint. Mais, en découvrant le titre de cet ouvrage, j’ai immédiatement pensé qu’il était fait pour moi. Non parce que je vis avec un scientifique, mais plutôt parce que le sujet qu’il aborde ne m'est pas totalement inconnu.

Procréation médicalement assistée, fécondation in vitro et autres ne sont plus des expressions inconnues à notre époque. Le désir d’enfants est une étape dans la vie d’un couple et cela n’est pas toujours chose aisée de parvenir à le concrétiser. India Desjardins et Bach abordent dans Ma vie avec un scientifique un sujet de plus en plus vrai dans notre société actuelle : les difficultés des couples à concevoir un enfant et, le long et tortueux chemin qu’ils doivent parcourir s’ils se décident à passer par des voies moins naturelles. Le sujet est abordé avec humour et légèreté, ce qui est plutôt déroutant au vu de la délicatesse et de l’intimité qu’il revêt. À travers des illustrations simples et épurées, on comprend immédiatement le message véhiculé et ce que l’on peut ressentir à ne pouvoir fonder la famille que l’on espère, un sentiment qui ne m’est pas inconnu.

Comme je l’indiquais précédemment, si je me suis plongée dans cette lecture, c’est avant tout parce que l’ouvrage me parlait. Nous sommes nous-même passés par les mêmes questionnements, les mêmes émotions, les mêmes désillusions que le couple présent dans cette BD. Notre héroïne est enjouée et émotive alors que lui, semble plus terre-à-terre. Ils vont vivre des situations tendres et joyeuses, mais également des moments de frustrations, de désappointements, de désespoirs. Nos protagonistes sont prêts à s’accrocher à la moindre idée, même lorsqu’elle n’a rien de rationnel, pour garder espoir. Nous sommes tous ainsi, et si un scientifique doit se mettre à croire à des notions abstraites pour parvenir à ses fins, qu’il en soit ainsi. Et, il y a aussi le regard des autres sur leur situation qui est parfaitement représenté, l’impact que cela peut avoir sur la vie de couple. Cela reste survolé, mais j’ai apprécié la fraîcheur avec laquelle India Desjardins et Bach abordent le quotidien de ce couple.

En somme, que vous soyez comme moi coutumiers du sujet ou non, cette bande-dessinée illustre de manière douce et délicate le thème de la fertilité. Les émotions sont présentes et les protagonistes plutôt attachants.

★★★★☆

Stéphanie

India Desjardons écrit sa première histoire à huit ans. À dix-neuf ans, elle reprend la plume, comme journaliste, cette fois, pour le magazine Cool, très populaire auprès des ados québécois. Mais son désir de faire des romans l’emporte et elle consacre enfin sa carrière à l’écriture de la série Le Journal d’Aurélie Laflamme qui rencontre un succès phénoménal outre-Atlantique, et est adapté au grand écran




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX