Prêts à tout de Théo Lemattre
Les survivants 4 - Bas les masques ! de Shana Galen
Sauvages 3 - Le chant du loup de Maria Vale
Les ombres de la nuit - Intégrale 5 de Kresley Cole
Comme une comédie romantique de Rachel Winters

Betty Angel 3 - La Mort est ma raison de vivre

15 avril 2019

"À quel moment ma vie a pu devenir aussi étrange ? 
Ça y est, ça me revient : quand je suis morte !"

Méonis Louisa
280 pages
Éditions Milady (2019)
Alerte, rien ne va plus, je suis devenue La Mort ! Et autant le dire tout de suite, je ne suis pas plus douée pour faucher des âmes que pour la course à pied. Sans Azraël à mes côtés, je suis complètement perdue. Sans compter qu'en découvrant l'identité de mes parents, j'ai appris que mon existence mettait en danger l'équilibre des forces du Paradis et de l'Enfer.
On croit avoir des relations familiales compliquées sur Terre, mais quand on a une famille de Dieux et de Déesses, un conflit et c'est tout le royaume des Cieux qui est en péril !
Tout cela me dépasse complètement. Une seule chose compte pour moi : sauver Azraël et, pour cela, je suis prête à prendre tous les risques...
Extrait :

« -Si je meurs sur Terre, je vais au Paradis?
Il se verse un peu d’alcool dans son verre et me dit en observant le liquide ambré:
-Je ne sais pas.
-Mais tu as dit que si nous étions morts, nous serions revenus « à la case départ»!
-Si je meurs sur Terre, je retourne au Paradis puisque je suis un ange. Toi, en revanche, je ne sais pas. La Mort ne peut pas mourir et choisit également son lieu de résidence. De plus, tu n’es ni un ange, ni un démon, m’explique-t-il avant de boire une gorgée et de se lécher les lèvres visiblement satisfait du goût de sa boisson.
-Mais je suis quoi?
Il me sourit amusé par ma question et me sort:
-Tu l’as dit, tu es Betty ! »

Mon avis :

Betty est une héroïne extravagante, qui se met toujours dans des situations incongrues depuis le tout début, même sa mort n’était qu’une ridicule farce. Elle ne demande rien et pourtant tout semble la diriger vers d’inexorables ennuis. On ne s’ennuie nullement en découvrant les aventures de Betty. C'est ce ton piquant que j’apprécie le plus dans cette série que j'espérais retrouver une nouvelle fois dans cet opus.

La jeune femme est de retour au Paradis, sans Azrael à ses côtés. Son repère, son mentor, reconnu coupable de trahison et de meurtre, se retrouve condamné à la damnation éternelle, à purger indéfiniment une peine dans les profondeurs du Tartare. Elle doit apprendre son nouveau rôle avec les pouvoirs que lui a transmis Azrael : celui de la Mort. Mais elle ne sait pas comment faire. Comme si cela ne suffisait pas, elle doit composer avec les conséquences de sa naissance, le résultat d’une nuit de débauche entre un ange mystérieux et taciturne, et le Diable.

Si j’ai globalement apprécié ce troisième opus, il m’a fallu plus de temps que les précédents pour entrer dans l’intrigue. Peut-être à cause du changement de cap dans la relation entre Betty et Azrael. Ils formaient pour moi un duo invincible, indestructible. Les nombreuses révélations nous entraînent dans une tout autre perspective. Au fil des nouveaux épisodes, Betty prend en maturité, en assurance. Bien qu’elle doute de ses capacités, elle n’hésite pas à affronter le danger quand il se présente à elle. Mais, malgré sa prise de pouvoir, elle est aussi ébranlée par sa séparation brutale. Elle n’a plus son mentor pour l’aider à avancer. Elle ne peut compter que sur elle-même. Azrael, de son côté, nous montre une nouvelle facette de lui. Il se retrouve affaibli et à la portée des manipulations. Son changement de personnalité m’a déboussolée. Nathanaël, le gardien de Betty, va être un peu plus de place dans l’existence de Betty. Sa mission auprès de la jeune femme n’est pas sans danger, Betty ayant tendance à se laisser porter par ses émotions, ses actions n’en devenant que plus imprévisible. D’autres protagonistes vont prendre une place plus importante dans ce nouveau chapitre.

Un troisième volet assez riche en révélations et rebondissements, même si tous ne m’ont pas totalement convaincue. Betty sans Azrael, la chose me semble impossible. Mais Nathanaël ne manque pas de charme. L’intrigue en elle-même devient plus sombre et plus intense, loin de la légèreté et l’insouciance du premier volet. La plume de l’auteure est toujours aussi entraînante et agréable à parcourir. Et, comme les fois précédentes, elle nous laisse sur une note frustrante. L’attente va être longue jusqu’à la sortie de la suite.

★★★☆☆

Stéphanie

Dans la même série : 

Révélée par sa série à succès « Lola », Louisa Méonis a commencé à écrire des textes quasiment en même temps qu’elle a appris à lire. Dévoreuse compulsive d’histoires en tout genre, elle aime tout autant inventer des intrigues palpitantes, pour le plus grand plaisir de ses lecteurs.
https://louisameonis.wordpress.com/




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX