Prêts à tout de Théo Lemattre
Les survivants 4 - Bas les masques ! de Shana Galen
Sauvages 3 - Le chant du loup de Maria Vale
Les ombres de la nuit - Intégrale 5 de Kresley Cole
Comme une comédie romantique de Rachel Winters

L’odeur du jour

29 avril 2019

"Nous n'aurons pas cours avec elle.
Plus jamais."

Martinigol Danielle
218 pages
Éditions Hachette (2019)
Collection romans
Je m’appelle Lili et je suis une flaireuse.
Au réveil je sens l’odeur du jour.
Celle qui me dit si je vais passer une bonne ou mauvaise journée.
Ce matin une puanteur de cauchemar m’assaille .
Quelques chose d’horrible s’est produit , c’est sûr .
Je ne tarde pas à comprendre quoi :
Ma prof préférée à été tuée .
Et la surprise : Angie , le < démon > du lycée , prends ma défense quand je fond en larmes .
Elle me dit aussi combien elle aimait notre prof elle aussi.
Quelle non plus elle n’accepte pas les explications qu’on nous donnent.
Que toute cette affaire est louche.
Alors on vas mener notre enquête .
Quitte à suivre les indices laissées par ces deux garçons étranges que nous semblons les seules à voir ...
Extrait :

« C'est au moment où je me réveille que je flaire l'anormal. Juste avant d'ouvrir les yeux. A la première inspiration qui relance ma respiration de la journée, je sens si ce sera un bon jour ou un mauvais jour. »

Mon avis :

L’odeur du jour, un titre étonnant qui à tout de suite attiré mon attention. Si j’ai voulu me plonger dans cette lecture, c’est avant tout à cause de cet aspect de l’histoire qui m’intriguait : la capacité de notre héroïne.

Lilith a développé un don particulier depuis une année qui la différencie des autres filles de son âge : chaque matin, elle se réveille en flairant l’anormal, en détectant une odeur qui lui permet de savoir si la journée sera bonne ou non. Elle appelle ça l’odeur du jour, et la plupart du temps, les jours sentent bon. Cependant, celle de ce matin de mai ne présage rien de bon. En arrivant à l'Institut où elle est scolarisée, elle apprend le décès brutal de son enseignante de français, Mme Blanche, victime d’un attentat. Lilith éprouvait une grande admiration pour sa professeur et a dû mal à accepter sa mort qu’elle ne parvient pas à comprendre. Elle décide de mener sa propre enquête pour faire la lumière sur sa mort. Elle reçoit, pour cela, l’aide d’une camarade de classe avec qui elle n’avait jamais été proche auparavant, mais également de deux garçons qui apparaissent à des moments inopportuns avant de mystérieusement disparaître.

L’intrigue, en elle-même, est sympathique : un don particulier, un événement dramatique qui touche notre héroïne, une enquête qui se mêle au cadre surnaturel… De quoi attirer tout lecteur. Pourtant, si le résumé m’a tout de suite attirée, je ne suis pas parvenue à apprécier complètement ma lecture. Dès les premières pages, on apprend à connaître Mme Blanche, cette enseignante qui semble avoir marqué ceux qui ont croisé sa route. Mais, par la suite, l’histoire devient plus confuse, plus brouillon. Les événements s’enchaînent mal et on ne trouve pas de logique entres les différentes informations qui nous sont apportées. Lilith, quant à elle, est une héroïne pour laquelle je n’ai développé aucun attachement particulier. Je suis restée assez distante de ses émotions, de son existence. J’ai eu du mal avec le fait qu’elle ne cherche pas à découvrir pourquoi elle s’est réveillée du jour au lendemain avec ce don, si d’autres personnes qu’elles peuvent flairer les odeurs,... De nombreuses questions que je me suis moi-même posée mais auxquelles aucune réponse nous est donnée. Je trouve dommage que l’auteure soit restée si évasive à ce sujet. Malgré ce manque de profondeur, les pages du livre défilent assez rapidement.

En bref, l’odeur du jour part sur une idée intéressante. Cependant, cette dernière n’est pas assez approfondie à mon goût. L’ensemble, que ce soit l’intrigue ou les personnages, aurait mérité d’être plus creusé.

★★☆☆☆

Stéphanie

Née en 1949, Danielle Martinigol a toujours été passionnée de science-fiction. Après des études littéraires à la faculté de Dijon, elle obtient un diplôme d'études approfondies sur les littératures d'anticipation. Cette enseignante est devenue romancière pour ses élèves et s'efforce, dans ses livres, de respecter la règle des trois A : Aventures, Amour, Ailleurs.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX