Le sixième monde 1 - La piste des éclairs de Rebecca Roanhorse
Passions en Ecosse 3 - Le loup de Kisimul Castle de Heather McCollum
Dragon Love 2 - Rouge sang de Lil Evans
Prêts à tout de Théo Lemattre
Les survivants 4 - Bas les masques ! de Shana Galen

Comment larguer un bad-boy ?

18 juin 2019

"C'est lui qui va me quitter."

M. Sereine
294 pages
Éditions Hachette (2019)
Collection romans
Riley a 21 ans, est étudiante en droit et promise à un brillant avenir. Son seul problème, actuellement, c’est son copain : Sledge. Le bad boy par excellence… avec qui elle vit depuis trois ans.
Or, un mauvais garçon, aussi séduisant soit-il, reste un mauvais garçon. L’idée selon laquelle un homme peut changer et devenir le parfait petit copain est un mythe. Il n’est pas attentionné, fume à l’intérieur, se moque des règles de propreté. Et il vous fait du mal, sans même le savoir.
Riley est donc déterminée à le larguer. Pour cela, elle a un plan infaillible : tout faire pour que lui la quitte. Sauf que les bad boys, en plus de tous leurs défauts, ont une caractéristique que Riley ignorait : ils sont coriaces et… obstinés !
Extrait :

« La porte de l’appartement de Rick s’ouvre avec fracas. Sledge apparaît et m’attrape et me met sur son épaule. Je le connais que trop bien.
— Merci , Rick , dis-je avant que Sledge ne me ramène chez nous.
Il me dépose au sol et claque brutalement la porte. Il se tourne vers moi, les yeux sombres.
— Je devrais rompre avec toi ! me dit-il durement.
Bah vas-y ! Fais-le ! Je n’attends que ça. J’attends. Il reprend.
— Mais malheureusement… commence-t-il en s’approchant de moi (il saisit ma taille dans ses grands bras.), j’ai besoin de quelqu’un pour faire la lessive.
Il pose ses lèvres sur les miennes avant même que je n’aie le temps de répondre. J’ai un connard pour futur ex-petit ami…»

Mon avis :

Il est commun de lire des romances où nous suivons la rencontre de deux personnes développant des sentiments l’un pour l’autre, rencontrant parfois des difficultés dans leur histoire. Mais, il est plus rare qu’une fille en couple souhaite mettre fin à sa relation par tous les moyens possibles. Aussi, en découvrant le résumé de Comment larguer un bad-boy ?, j’étais assez intriguée. Pourquoi ne pas simplement le quitter sans monter des plans saugrenus ? Là est toute la question.

À vingt-un an, Riley poursuit de brillantes études de droit dans l’espoir de devenir avocate. Son seul problème est son compagnon avec qui elle vit depuis trois ans. Sledge a tout du bad-boy par excellence, un “mauvais garçon” qui brille par sa nature possessive pour la jeune femme. Suite à un événement, Riley remet en question le bien-fondé de leur relation. Elle ne supporte plus la situation et aspire à une autre existence. Aussi, tente-t-elle à de nombreuses reprises de mettre fin à son couple. Elle élabore mille et un stratagèmes pour que Sledge renonce à leur vie à deux : les disputes, la jalousie, les crises d’hystérie… Riley ne lésine pas sur les moyens, poussant même d’autres femmes dans ses bras. Mais Sledge ne semble pas prêt à la quitter. Bien au contraire, au fil des pages, nous apprenons à découvrir une facette attendrissante du jeune homme qui nous pousse à reconsidérer la question.

La plume de l’auteure est vraiment simple et agréable à parcourir. J’avoue qu’on est très rapidement intrigué par ce que va mettre en place Riley pour repousser Sledge. Et, la voir rencontrer échec sur échec, alors que Sledge retourne la situation à son avantage est assez cocasse. Sledge devient peu à peu le protagoniste sur lequel notre attention se tourne ; Riley a beau être à l’origine des différentes situations, c’est lui qu’on apprend à apprécier au fil des pages. Le roman est assez court et se laisse lire facilement, je ne peux vous conseiller de vous plonger dans cette histoire surprenante. J’ai passé un très bon moment de lecture.

★★★☆☆

Stéphanie

Sereine M. dit volontairement d’elle qu’elle porte bien son nom. Âgée d’à peine 18 ans, elle est étudiante en DUT Métiers du livre dans le but de devenir éditrice. Dotée d’une imagination débordante depuis l’enfance, Sereine se souvient d’avoir toujours inventé des histoires : d’abord en jouant aux Playmobil, puis sur son premier ordinateur reçu à l’âge de onze ans, sans oublier les petites phrases qu’elle notait à longueur de journée sur des bouts de papier glissés dans sa trousse et qui peu à peu sont devenus des nouvelles et des romans.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX