L'autre côté des ombres 1 - Allowin Singulier-Weyrd d'Auke Noëmie
Cet enfant à aimer de Marion Lennox
Le sixième monde 2 - Le fléau des locustes de Rebecca Roanhorse
Contes des royaumes oubliés 1 - Le prince au bois dormant d'Isabelle Lesteplume/em>
Irish Therapy de Mily Black
Condamnées à s'aimer de Grace Burrowes
Et ta vie m'appartiendra de Gaël Aymon

Vint un chevalier

5 juillet 2019

"Le temps ne compte pas
L'amour est le plus fort."

Deveraux Jude
503 pages
Éditions J’ai lu (2019)
Collection aventures & passions
1988. Depuis des mois, Marian Montgomery rêvait de partir en Angleterre avec Robert, son petit ami. Mais de déceptions en querelles, ses vacances se transforment vite en larmes. Alors qu’elle se retrouve seule et fauchée dans un pays qui n’est pas le sien, elle s’attend à tout sauf à voir apparaître un chevalier en armure devant ses yeux. Pourtant, le séduisant comte de Thornwyck, Nicolas Stafford, a bien voyagé dans le temps ! Accusé de lèse-majesté en 1564, il est sur le point d’être exécuté, et Marian est la seule qui peut l’aider. Si près de quatre siècles les séparent, la passion n’a jamais été aussi proche…
Extrait :

« - Salut! Je me demandais si vous pourriez me prêter une épingle de nourrice. J'ai une bretelle qui a cassé, une bretelle d'importance stratégique, si vous voyez ce que je veux dire.
Nicholas était étendu sur le lit d'Arabella, chemise ouverte et sortie de son pantalon, et Arabella portait un court déshabillé noir d'une superficie très réduite, et de toute façon le peu de tissue qu'il y avait était transparent.
- Vous... vous... bafouilla-t-elle.
- Oh, bonsoir, Lord Stafford! Je ne vous ai pas interrompus, au moins?
Nicholas la regardait d'un air profondément amusé.
- Oh, continua Dougless d'une voix de tête, une télévision Bang et Olafson! Je n'en avais jamais vu. J'espère que cela ne vous dérange pas mais j'aimerais tellement voir les dernières informations! Ah! voici la télécommande...
Elle s'assit sur le bord du lit et appuya sur les touches.
- Regardez! Ceci commande le volume, et voilà les chaînes... Tiens, un vieux film sur la reine Elizabeth!
Elle éteignit le récepteur, posa la télécommande sur la table de nuit à côté de Nicholas, bâilla et dit:
- Mais je me souviens tout d'un coup que j'ai des épingles dans mes affaires. Merci, quand même, Lady Arabella. J'espère que je ne vous ai pas trop dérangée...
Elle fut obligée de sortir à toutes jambes car Arabella bondissait vers elle, toutes griffes dehors, et elle atteignit de justesse la porte, qui claqua dans son dos. Sans bouger, elle écouta. Au bout d'un instant, elle entendit des coups de feu, une galopade de chevaux: il n'y avait pas à s'y tromper, c'était la bande-son d'un western. Puis une voix aiguë cria:
- Mais éteignez donc cela!
Le sourire aux lèvres, elle retourna dans sa chambre et dormit comme un bébé. »

Mon avis :

En découvrant le résumé de l’ouvrage, j’ai immédiatement fait le parallèle avec la série Outlander, un personnage qui traverse le temps et rencontre l’amour de manière inattendue. J’avais déjà découvert l’auteure à travers sa série Mariage à Nantucket, je n’ai donc pas hésité à me plonger dans cette nouvelle histoire.

Marian Montgomery est une jeune femme douce et attentionnée, qui trouve difficilement sa place dans sa famille qui voit en elle une personne qui attire sans cesse le mauvais oeil. Marian souhaite prouver aux siens qu’elle peut s’en sortir seule, sans l’énorme héritage de sa famille et, pour cela, elle s’est engagée dans une relation avec Robert qu’elle espère prochainement épouser. Son souhait est sur le point d’être exaucé puisqu’ils doivent partir pour un séjour en Angleterre. Mais, à la dernière minute, Robert lui fait la surprise d'emmener avec eux sa fille issue d’un précédent mariage qui est loin d’accepter la présence de Marian. Dans les jours qui suivent, Marian va se rendre compte qu’elle s’est totalement méprise sur son compte, découvrant une facette dédaigneuse de Robert qui suit aveuglément les désirs de sa fille. C’est ainsi que Marian se retrouve seule et abandonnée au beau milieu de nulle part dans l’Angleterre rurale, sans argent et le coeur brisé.

1564, sous le règne de la reine Elizabeth d’Angleterre, Nicolas Stafford est sur le point d’être exécuté pour trahison envers la couronne. Alors qu’il rédige une ultime lettre adressée à sa mère, il entend les pleurs d’une jeune femme qui l’attire irrémédiablement. Le bruit se fait de plus en plus insistant et, il se retrouve propulsé en 1988 auprès de Marian. Si au premier abord, ni l’un ni l’autre ne semblent comprendre comment une telle chose a pu survenir, ils vont se rendre compte qu’une seconde chance est offerte à Nicolas de faire toute la lumière sur l’affaire qui l’a conduit à la peine de mort et, peut être, par la même, rétablir la vérité. Au fil des jours, Nicolas et Marian vont développer une certaine complicité, des sentiments qui vont prendre le temps de se construire mais qui aboutira à un amour impossible puisque quatre siècles séparent nos deux protagonistes.

Vint un chevalier est une lecture indémodable, qui traverse le temps sans prendre une seule ride - sa première publication datant de 1989.. Je pense que la pensée d'un amour si puissant, si pur, si intemporel qu'il s'étendra littéralement à travers les âges est l’aspect de cet ouvrage qui retient notre attention peu importe l’époque ou l’âge du lecteur. Moi-même, j’ai été intriguée par ce voyage dans le temps, cet amour impossible. J’ai dévoré l’ouvrage, totalement prise par les émotions que dégage la plume de l’auteure. J’ai adoré Marian et Nicolas. Nicolas est un héros digne de ce nom et un personnage sympathique à part entière. Marian, de son côté, a un grand coeur. Je dois dire que j’étais d’ailleurs inquiète sur la tournure qu’allait prendre l’intrigue car l’auteure ne manque pas de nous rappeler que chacun d’eux est indissociable de son époque. Cette idée me brisait le coeur. En bref, un roman que je ne regrette pas d’avoir parcouru.

★★★★☆

Stéphanie

Du même auteure : 


Jude Deveraux est l'une des plus grandes auteurs de romances. Son premier roman est publié en 1977, et elle a 31 titres dans la liste des best-sellers du New York Times !




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX