Le sixième monde 1 - La piste des éclairs de Rebecca Roanhorse
Passions en Ecosse 3 - Le loup de Kisimul Castle de Heather McCollum
Dragon Love 2 - Rouge sang de Lil Evans
Prêts à tout de Théo Lemattre
Les survivants 4 - Bas les masques ! de Shana Galen

Adaptation de « De bons présages »

5 mars 2020


Ecrit par Terry PRATCHETT et Neil GAIMAN
6 épisodes de 52 minutes
Édites par Koka Films
Disponibles en coffret DVD et Blu-ray
Un ange tatillon et un démon déjanté, tous deux amoureux de la vie sur Terre, s'allient pour empêcher l'Apocalypse. Mais ils ont perdu la trace de l'Antéchrist, un garçon de onze ans qui ignore tout de son funeste destin : provoquer la fin des temps ! Ils se lancent à sa recherche pour sauver la Terre avant qu'il ne soit trop tard..
Mon avis :

Good Omens est une mini-série télévisée adaptée du roman "De bons présages", roman fantastique où un ange et un démon s'unissent pour sauver le monde dans lequel ils vivent depuis des millénaires au risque d'encourir les foudres de leur clan respectif. 

La fin du monde approche à grands pas, déclenchée par l'Antéchrist, un enfant venu sur terre dans le seul but de réunir les quatre chevaliers de l'Apocalypse. Rampa et Aziraphale ne souhaitent pas perdre tout ce qu'ils ont construit sur Terre depuis que les premiers hommes y sont nés et, essaient de s'interposer dans le Grand plan pour modifier le cours des choses. Mais, tout ne se passe pas comme ils le souhaitent, en commençant par l'échange de l'enfant à sa naissance alors que des bonnes sœurs satanistes doivent veiller sur lui, ce qui risque de compliquer la mission de nos compères. Ils vont devoir faire preuve de beaucoup d'imagination pour déjouer les plans de leur clan respectif et, amener l'enfant dans une voie qui ne sera ni celle du Bien, ni celle du Mal.

David Tennant est connu pour avoir interprété l'un des nombreux Docteurs de la série Doctor Who. Il est d'ailleurs celui que je préfère de tous pour nous avoir offert un personnage décalé et tout à fait plaisant à suivre. Je suis donc ravie de le retrouver dans cette série. Ici, il interprète l'ange déchu Rampa qui a tout d'un bad-boy au bon cœur, roulant à qui mieux mieux en Bentley, écoute du Queen et fait pousser de multitudes de plantes pour son bon plaisir. Il aime vivre avec son temps et concocte des plans démoniaques pour  parfois... loufoques. 
Dans le rôle de l'ange Aziraphale, nous avons l'acteur Michael Sheen, qui interprète, en outre, Lucian dans Underworld ou encore Aro dans Twilight. Je suis ravie de le découvrir dans une personnalité autre que celle dans lequel j'ai eu l'occasion de le voir. Aziraphale adore les livres et la bonne gastronomie. Il gère une petite librairie et ne manque pas une occasion de se laisser inviter par Rampa dans les meilleurs restaurants du monde. 

Dans l'ensemble, j'ai assez bien aimé découvrir les différents épisodes. On se retrouve dans une ambiance londonienne que j'apprécie énormément, à découvre une parodie réussie de sujets d'actualité tels que la religion, la pollution, la guerre, ..., le tout assorti de prophéties et d’événement historiques.

Les protagonistes sont nombreux parmi lesquels nous comptons une sorcière chargée de détruire l’Antéchrist en suivant des prédictions laissées par l'une de ses ancêtres, un chasseur de sorcière incapable de garder un emploi tombant amoureux de la sorcière ou un groupe d'enfants vivant dans un petit village reculé et critiquent la manière dont les Hommes gèrent le monde qui les entourent. Chaque protagoniste a son importance dans le déroulement des événements vers l'Apocalypse. Mais, c'est surtout le duo Rampa et Aziraphale qui donne à l'ensemble un note burlesque en faisant, disons le franchement, parfois n'importe quoi. Ils ont une relation forte et particulière: deux êtres totalement opposés qui, malgré le temps, ne cessent de se retrouver et de se sauver mutuellement, qui s'opposent depuis tellement longtemps qu'une amitié ambiguë et indéfectible s'est installée entre eux. Leur attachement à la terre et à l'humanité ressort énormément dans leurs actes.  


En somme, j'ai adoré découvrir Good Omens avec son humour particulier, ses personnages atypique, et ce mélange entre l'absurde et la réalité. Car, par bien des aspects, Good Omens nous met face à certains erreurs de l'homme, mais d'une façon si décalée qu'on aurait tendance à ne pas s’arrêter dessus. 
★★★★☆

À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX