Sariah'Lit

Les écorchés 1 - Ruine

28 décembre 2017

"Bien sûr, c’était insensé ; bien sûr, c’était stupide. Bien sûr, c’était impossible.
Mais quand le cœur s’en mêle à ce point, le bon sens passe aussitôt par-dessus bord."

Cole Tillie
446 pages
Éditions Milady (2017)
Collection new adult
Kisa est la fille du chef de la mafia russe de New York qui tient le Donjon - un ring clandestin - et la fiancée d'Alik, un tueur endurci. Prisonnière de cet univers, Kisa ne rêve pourtant que de liberté. Jusqu'à ce qu'elle croise par hasard un sans-abris couvert de tatouages et de cicatrices qui éveille en elle des sentiments inconnus. Quelques jours plus tard, elle le revoit en train de combattre au Donjon. Alors qu'il sème la peur et la mort sur son passage, Kisa brûle de désir pour cet homme que tout le monde appelle Raze. Elle est alors consciente qu'elle devra se sacrifier si elle veut être sienne.
Extrait :

« L’inconnu me surplombait de son visage sans expression, conscient de m’avoir déstabilisé par un simple coup d’œil. Cette nature à vif, austère, me lançait des regards furieux, tel un tueur avant de déchiqueter sa victime, tel un prédateur qui s’apprête à dévorer sa proie. L’expression de son visage ne laissait percer aucune émotion, ni aucune compassion pour celle qui était désormais assise sur le trottoir, ni aucune reconnaissance pour sa généreuse donatrice. Il était aussi glacial qu’un hiver arctique, mais c’était un monstre de beauté, et il n’avait aucune idée de la cause de mon désespoir. »

Mon avis :

Tillie Cole a le don de nous offrir des personnages torturés évoluant dans des univers inattendus et brutaux. Sa série Hades Hangmen m’avait déjà interpellée avec cette violence très présente au cœur de l’intrigue. Avec ce premier volet de Les écorchés, vous ne serez pas non plus épargnés. L'histoire commence intensément et il y a beaucoup de scènes difficiles tout au long du récit : de l'agressivité entre hommes, sur les femmes, mais également des violences faites sur des enfants. Les âmes sensibles, abstenez-vous. Pour les autres, Tillie Cole nous plonge dans un milieu sombre, où les combats et la mort sont omniprésents.

Kisa et Luka étaient amoureux lorsqu’ils étaient enfants. Ils pensaient qu'ils auraient un bel et long avenir ensemble, jusqu'à ce que les choses s’effondrent totalement. Tout le monde le croit mort, après avoir assassiné son meilleur ami. En réalité, il a été trahi, puis envoyé dans un Goulag où on l’a drogué et entraîné à donner la mort sans ressentir d’état d’âme. Il a également été torturé, à tel point qu’il en a oublié son identité, n’écoutant que sa rage et son besoin de vengeance pour survivre. Il est sombre, violent et n’a plus rien d'un être humain. Quand l’occasion de s'échapper au goulag se présente à lui, il n’a qu'une chose en tête : la cible de sa revanche, Alik Durov.

Kisa est l’unique enfant d'un dirigeant de la mafia russe à New-York. Elle est fiancée à Alik Durov, le fils d’un autre seigneur de la mafia. Leurs pères et Ivan Tolstoï forment un triumvirat qui dirige un grand club de combat souterrain où les hommes se battent jusqu'à la mort. Kia est prête à épouser Alix afin de resserrer les liens entre leurs familles, même si ce dernier semble obsédé par la jeune femme, contrôlant chacun de ses déplacements, surveillant chacun de ses gestes. Mais, sa jalousie maladive le pousse à abuser d’elle pour asseoir son pouvoir sur elle. Mais, Kia pense qu’il reste en lui une part d’humanité, quelque chose auquel elle s’accroche pour ne pas sombrer. Le seul moment où elle respire est lorqu’elle se rend à l’église pour faire du bénévolat, où elle distribue des colis alimentaires et des couvertures aux sans-abris. Un soir, elle se fait agresser par un homme dans une ruelle sombre. C’est alors que surgit Ruine, un colosse qui la sauve in-extremis.

Le concept et l'histoire sont intrigants, intenses et saisissants. Le livre a su garder mon attention tout au long de la lecture. J’ai été saisie par la manière dont l’auteure a dépeint l’univers de la Bratva et de la violence qui l’habite. Bien sûr, c'était un peu prévisible par endroits, mais je ne pense pas que cela soit gênant dans la découverte, le reste de l’intrigue étant suffisamment prenante. Tillie Cole a su me toucher avec la noirceur de son récit et cette belle romance entre nos deux personnages. Kisa est une héroïne fragile, émouvante qui a perdu l’amour de sa vie et continue tout de même d’avancer. Ruine est un survivant, un protagoniste brisé et torturé qui cache une part de tendresse. Il est immédiatement gentil avec Kisa avant même qu'il ne sache qui elle est. Il veut la protéger.

En bref, un univers bien construit et des personnages intenses qui nous embarquent dans une histoire où seul l’amour pourra les libérer.

★★★★☆

Stéphanie

Du même auteure : 

Tillie Cole est originaire du nord de l’Angleterre, où elle a grandi dans une ferme, entourée de nombreux animaux recueillis par sa famille. Titulaire d’un diplôme en sciences des religions de l’université de Newcastle, elle a parcouru le monde en compagnie de son mari rugbyman et enseigné les sciences sociales avant de s’installer à Austin au Texas. Elle a écrit de nombreux romans dans des genres très différents, pour les adultes et les jeunes adultes, rencontrant chaque fois un grand succès. http://tilliecole.com/




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX