Sariah'Lit

(Toujours) jeune, (toujours) jolie, maman (mais pas seulement)

21 juin 2018

"Il est plus facile d’envoyer des mots d’excuse que de changer de comportement..."

Pélerin Stéphanie
223 pages
Éditions Diva Romance (2018)
Collection romance comédie
Ivana file le parfait amour avec Bruno. Enfin presque… Parce que si le célibat, ce n'était pas de la tarte, la vie de couple n'est pas non plus un long fleuve tranquille. Surtout quand on est aussi maman... et belle-maman.
Toujours professeur de français, elle a écrit un roman sur ses frasques de célibataire. Et l'invitation d'un charmant présentateur radio à son émission pourrait être l'étincelle qui met le feu aux poudres...
Extrait :

« Ah quel rêve délicieux !! J’ouvre un œil : il n’est même pas 7 heures du matin. Et si je me rendormais encore un peu ? J’attrape la couette d’une main et je la tire un bon coup. Bruno a la sale manie de s’y rouler comme s’il était la réincarnation d’un rouleau de printemps ! Je vais faire un saut au BHV dans la journée et, dès ce soir, je fais couette à part. On ne laisse pas une fille du Sud se cailler les miches ainsi.
Je tends la main pour toucher la peau tiède de mon homme. Tiens, c’est étrange cette manière qu’il a de grogner à côté de moi. Ce n’est pas du tout le grain de sa peau… C’est doux, sans poil… Une crainte irrationnelle s’empare de moi. Qui peut bien se trouver dans mon lit à cette heure-ci, si ce n’est pas lui ? Je n’ai pourtant aucun souvenir d’avoir trop bu hier soir, ni d’avoir passé la soirée avec un homme. Voilà bien longtemps qu’un truc pareil ne m’est plus arrivé. Je prends mon courage à deux mains et je me retourne. Des yeux me 8 fixent avec insistance. Autant dire que tout le bénéfice de mon rêve vient de s’évanouir en un instant.
— Dis maman, tu dors ? »

Mon avis :

(Toujours) jeune, (toujours) jolie, maman (mais pas seulement) est la suite de (Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire de Stéphanie Pélerin, une comédie qui m’avait particulièrement plu. Je m’interrogeais sur ce que l’auteure pouvait nous apporter de plus à l’histoire d’Irvana avec ce nouveau volet. Irvana semblait enfin avoir trouvé le bonheur et s’être retrouvée, que pouvait-il lui arriver ?

Irvana est désormais maman de deux jumeaux de cinq ans, Émilie et Raphaël, et mène d’une main de maître son existence de mère, de belle-mère, d’épouse avec sa carrière d'enseignante et de nouvelle auteure, même si concilier l’ensemble n’est pas toujours facile. Tandis qu’elle se débat avec l'écriture de son second roman, elle continue de mener une relation fusionnelle avec son mari Bruno. Mais, cette dernière semble fragilisée par les aléas de la vie : une routine qui s’installe, un manque de communication entre les conjoints et des contraintes professionnelles de plus en plus envahissantes. Dans le cadre de la promotion de son livre s’inspirant largement de sa vie de célibataire, “Jeune, mignonne mais carrément solo”, elle est invitée à participer à une émission de radio animée par le séduisant et charismatique Jérôme Steiner. Ce dernier ne la laisse pas indifférente, surtout que Bruno, englué dans son travail et accaparé par sa patronne, est de moins en moins présent. Tiraillée par la jalousie de voir son mari passer du temps avec une autre femme qu’elle, Irvana s’interroge sur leur relation et se laisse peu à peu gagner par le doute.

J’avais trouvé le premier volet plutôt agréable à lire et celui-ci m’a semblé bien meilleur, peut-être parce que les sujets abordés me parler plus : les problèmes de couple d’Irvana. Enfin, problème est un bien grand-mot. Il s’agirait plutôt d’un manque de confiance en elle qui la ronge, indépendamment des preuves d’amour de son conjoint. Et, l’impact de sa jalousie sur sa façon de gérer cela : elle préfère tout enfouir en elle, gamberger et se construire un film sur de fausses hypothèses plutôt que de parler franchement sur ce qui la mine. En cela, je me retrouve beaucoup en notre héroïne dans ce volet. Stéphanie Pélerin aborde également des sujets plus sombres, tels que le harcèlement scolaire qui vient se greffer à l’intrigue principale. Mais, l’ensemble reste étonnement léger et frais à parcourir. Il n’est pas nécessaire d’avoir lu le premier tome pour parcourir celui-ci : il se lit parfaitement indépendamment du précédent.

En bref, Irvana est une héroïne dans laquelle on parvient facilement à se retrouver, qu'elle soit célibataire ou mariée. Elle a ce petit quelque chose de léger et de joyeux qui nous remonte le moral instantanément. L’intrigue en elle-même est plutôt simple et prévisible. Mais, j’ai toutefois passé un agréablement en sa compagnie. Une lecture parfaite pour l'été.

★★★☆☆

Stéphanie

Du même auteure :

Stéphanie Pèlerin est professeur de français. "Presque (jeune), presque (jolie), (de nouveau) célibataire" (2016) est son premier roman. Depuis décembre 2008, elle tient un blog littéraire : http://www.milleetunefrasques.fr/




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX