Sariah'Lit

Une rencontre dans les Rocheuses

13 juillet 2018

"L'amour est la lumière qui ne projette pas d'ombre..."

Lowell Elizabeth
430 pages
Éditions Diva Romance (2018)
Collection romance historique
Quand elle apprend que les infâmes bandits qui ont assassiné ses parents adoptifs jouent leur butin aux cartes, Evelyn Starr Johnson y voit l'occasion de récupérer ce qui lui appartient. Même si elle doit pour cela miser la seule chose qu'elle possède encore : elle-même. Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est qu'un troublant étranger entrerait dans le jeu à la dernière seconde et la gagnerait...
Profitant du chaos suscité par cette victoire inattendue, Evelyn prend la fuite. Hélas, quelque chose lui dit que Matt « Reno » Moran n'est pas homme à laisser son dû lui échapper sans réagir. Et au souvenir du regard brûlant que le farouche pistolero a posé sur elle, Evelyn ne sait plus si elle doit redouter ces retrouvailles... ou les espérer.
Extrait :

« -Il n'y aura pas de prochaine fois, rassurez-vous, siffla-t-elle entre ses dents.
-Vous reviendriez sur votre parole ?
-Je n'en aurai nul besoin. Pourquoi voudriez-vous que je demande à souffrir encore?
-C'est toujours douloureux la première fois. Et si j'avais su que vous étiez vierge, je...
-Je n'ai pas cessé de vous le répéter ! coupa-t-elle, excédée. Mais vous avez préféré ne pas me croire. Maintenant au moins, vous avez la preuve que je ne suis pas une menteuse. Ni une prostituée d'ailleurs... Enfin si, à présent, je suis une prostituée.
La colère envahit son compagnon.
-Avoir fait l'amour avec moi ne vous transforme pas en catin, dit-il en ponctuant chacun de ses mots.
-Ah bon ? On peut donc considérer la première fois comme une simple erreur de parcours ? Et qu'en est-il de la deuxième... ? Au bout de combien de fois devient-on une fille de joie? »

Mon avis :

Une rencontre dans les Rocheuses est le troisième volet de À lui seul d’Elizabeth Lowell, une série qui se lit facilement et permet de s’évader aisément. C’est une saga qui nous fait voyager dans les plateaux arides du Colorado.

Evelyn Starr Johnson, alias "Evening Star", se retrouve à Canyon City, dans un saloon, à une table de jeu, à se proposer comme gain de jeu dans l’espoir de se venger des hors-la-loi qui ont massacré ses employeurs. Mais, elle ne s’attendait pas à ce qu’un nouvel homme s’intègre à leur table l’obligeant à modifier son plan à la dernière minute. Evelyn se retrouve à s’enfuir à cheval au milieu du désert, après avoir provoqué une fusillade avec Jericho Slater et ses sbires.

Matthew "Reno" Moran est l’inconnu. Dès qu’il a aperçu Evelyn au milieu du saloon et de malfrats, il ne peut que s’interroger sur sa présence et sa manière de distribuer les cartes à son avantage. Aussi, lorsque la jeune femme fuit après l’avoir délibérément placé au milieu des dénotations, Réno décide de la rattraper et de lui demander des comptes, de récupérer ce qui lui vient de droit : elle. Mais, la jeune femme l'entraîne rapidement dans une quête pour trouver une mine d'or cachée.

Comme les précédents volets, Une rencontre dans les rocheuses reprend le même schéma concernant son intrigue : une jeune femme innocente qui se retrouve à fuir dans une contrée désertique au milieu du dangers, un homme cynique et obstiné capable de se déplacer couramment dans des régions dangereuses et accidentées comptant terrain montagneux, grandes plaines, canyons, et déserts. Et, un panel de méchants à leur poursuite.

Reno est définitivement un goujat, sans cœur durant la plupart du récit. Comment Evelyn peut-elle succomber à son charme alors que ce dernier ne cesse de la dénigrer ? Alors qu’il ne lui fait pas confiance et qu’il la prend pour une prostituée ? Certes, la trahison qu’à vécue Reno par le passé le pousse à être méfiant envers les femmes. Mais, est-ce une raison pour se comporter aussi grossièrement avec Evelyn alors qu’il ne la connaît à peine ? Bref, de tous les personnages masculins de cette saga, Reno est celui qui m’a le plus agacé jusqu’à présent. Il est inébranlable quant à l’opinion qu’il a d’Evelyn : j’ai rapidement deviné comment la jeune femme devrait lui prouver par A + B ses bonnes intentions. Mais, même là, il reste buté. Evelyn est une femme forte et loyale qui a passé son existence domestiquée, même si ces derniers employeurs semblaient plus gentils avec elle. Et, j’avais envie qu’elle ait une existence meilleure.

En bref, malgré la personnalité peu engageante de Reno, j’ai passé un moment agréable de lecture. La plume de l’auteure se lit toujours aussi facilement, nous emmenant aisément dans des chevauchées à travers les Rocheuses...

★★★☆☆

Stéphanie

Dans la même série : 

Auteur de plus de cinquante romans, vendus à plus de trente millions d’exemplaires, best-seller du New York Times, Elizabeth Lowell vit dans le Nevada, où elle puise son inspiration




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





LES MOTS DOUX :

  1. je ne connais pas cette saga, mais cela pourrait me plaire, surtout que la localisation est assez atypique pour mes lectures je trouve :) dommage cependant que le héros soit imbuvable :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu aimes les grands espaces et les chevauchées, ça pourrait te plaire.

      Supprimer