Sariah'Lit

Amalia, Chasseuse d’âmes

11 août 2018

"S’engager dans une histoire aussi tendre et sincère soit-elle,
ne pouvait que nous condamner à un avenir incertain et sinistre."

De spax Gala
336 pages
Éditions Milady (2018)
Collection Emma
Auteure le jour et Chasseuse d’âmes la nuit ?
Si seulement cela pouvait être aussi simple…
Je m’appelle Amalia Brandine et je suis « une auteure à succès ».
Vivre de sa passion, que demander de plus ? Un peu de tranquillité, peut-être ?
Pas facile quand on commence à voir des esprits.
Parce qu’un second boulot vient de me tomber dessus : il paraît que je suis une Chasseuse d’âmes et que je dois éliminer des mauvais esprits retenus sur terre par le poids de leurs péchés. Et parler à des gens qu’on est la seule à voir ou être persuadée de porter une tenue qui n’existe pas, ça écorne vite une image…
Comme si ça ne suffisait pas, Casanova, revenu d’entre les morts, m’en veut personnellement !
Enfin, si je veux mettre toutes les chances de mon côté pour l’affronter et survivre, il va d’abord falloir que je parvienne à convaincre mon entourage de ne pas m’interner… et c’est pas gagné.
Extrait :

« -Dans la vie, tout est une question d’assurance. Quand tu veux quelque chose, tu peux l’avoir si tu t’en donnes les moyens.
-Mmm, meuglai-je, sceptique.
-Cet après-midi, quand je t’ai vue sur la place Saint-Marc, je savais que je te voulais… et je t’ai eue.
-Pas très subtil comme exemple.
-C’est pourtant la vérité, Amalia, je suis fou de toi, déclara-t-il avant de sceller nos lèvres d’un baiser langoureux.
Je savais bien que c’était un baratineur professionnel, un cavaleur de la première heure, un Don Juan collectionneur de femmes… pourtant, ma place n’était nulle part ailleurs que dans la douceur de ses bras. À l’abri de mon cocon de muscles, je n’entendais plus rien. Ni le brouhaha des invités, ni le tintement des verres, ni même la musique. Toutefois, un nom réussit à me sortir de la torpeur délicieuse dans laquelle je venais de plonger. Le mien. Quelqu’un venait de prononcer, haut et distinctement, mon nom de famille à l’entrée de la salle. Giacomo emprisonna mon menton entre ses doigts afin que je ne puisse pas tourner la tête.
-N’oublie jamais, Amalia, que je ne t’ai dit que la vérité. »

Mon avis :

Amalia, Chasseuse d’âmes est un ouvrage qui a tout pour attirer notre attention : une couverture magnifique, un titre accrocheur et un résumé alléchant, comment passer à côté de cet ouvrage ? Même si j’ai passé un bon moment de lecture, j’avoue que je reste assez partagée sur certains points.

Amalia est une jeune auteure à succès qui doit se rendre en Italie pour promouvoir son dernier ouvrage auprès d’un nouveau lectorat. Peu à l’aise avec l’idée de ce genre d’événement où elle devra se mêler à un grand nombre d’inconnus, Sofia Marques, son agent artistique, lui procure un guide qui s’occupera d’elle sur place. En plein coeur de Venise, elle rencontre Giacomo, un véritable Don-Juan qui ne manque pas de la séduire avant de disparaître lors d’un bal sur l’île de Povéglia. Quand un autre homme se nommant Giacomo Disano se présente à elle, elle réalise que quelque chose n’est pas normal, surtout lorsqu’elle découvre que l’homme auprès de qui elle vient de passer quelques charmantes heures est censé être mort depuis deux cent ans.

Gala De Spax est une auteure dont j’ai déjà pu apprécier la plume dans de précédentes lectures. Si j’ai aimé l’originalité apportée par l’auteure dans cette intrigue, j’avoue avoir eu quelques difficultés à entrer dans l’histoire durant la première partie du récit. Tout m’a semblé précipité, confus. J’avais l’impression qu’il manquait quelques chapitres pour nous expliquer l’univers dans lequel allait évoluer notre héroïne. En poursuivant la lecture, je me suis doutée qu’il s’agissait d’un choix conscient pour nous dévoiler petit à petit la particularité d’Amalia et son rôle en tant que chasseuse d’âmes. Cependant, j’ai eu le sentiment que l’intrigue survolait des choses qui auraient pu être davantage approfondies. De plus, même si l’héroïne ne manque pas de charme, je ne suis pas parvenue à m’attacher à elle. Elle m’a semblée parfois un peu trop naïve pour l’univers dans lequel elle évoluait. J’aurais préféré une protagoniste avec une personnalité plus marquée, plus vive, plus intrépide pour coller aux aventures qu’elle traverse.

La plume de l’auteure est légère à parcourir et les pages se tournent assez facilement. Mais, il me manquait de petites choses pour rendre la lecture plus intense.

★★☆☆☆

Stéphanie

Du même auteure :

Née en 1977, Gala de Spax est mariée et mère de deux enfants. Elle n'a jamais quitté le Luberon qui lui procure la paix et l'inspiration nécessaire à l'écriture de ses romans. La lecture la passionne très tôt et, à l'école, elle commence à noircir ses cahiers d'histoires fantastiques et irréelles qui bouillonnent dans son imagination.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX