Sariah'Lit

Arthur et les gens très pressés

17 octobre 2018

Brun-Cosme Nadine
Guillerey Aurélie

32 pages
Éditions Nathan (2018)
Collection Album
Dès 3 ans
Les journées d’Arthur se ressemblent et se bousculent avec tout plein de gens très très pressés.
Jusqu’au matin où sa maman prend le manteau d’Arthur, son sac à dos, son goûter, mais pas Arthur.
Pour la première fois, Arthur prend son temps et il trouve ça vraiment délicieux. Il va montrer aux adultes qu’on n’est pas toujours obligé de se dépêcher.
Extrait :

« Chaque matin, à peine Arthur a-t-il mis le nez dans son bol que son papa dit : 
- Allez ! C'est l'heure ! Vite ! Vite ! On va être en retard ! Et chaque matin, Arthur a beau s’accrocher à son bol, sa maman prend sa main, son manteau, son sac à dos et son goûter, ouvre la porte en grand et hop ! Elle pousse le tout dans l’escalier. 
Et l'estomac d'Arthur fait gloups gloups gloups tout le long du trajet. »

Mon avis :

Chaque jour, Arthur doit constamment se dépêcher, que ce soit à la maison où il a à peine le temps de déjeuner, ou que ce soit à l'école où l'enseignant ne cesse de changer d'activité alors même qu'Arthur commence seulement à comprendre ce qu'on lui demande. Mais, un jour, sa mère se hâte tellement vite qu'elle en oublie Arthur. Ce dernier, loin de paniquer, prend enfin le temps de finir son petit-déjeuner au calme et, profite du temps qui s'écoule bien plus lentement...

L'album Arthur et les gens très pressés n'est pas sans rappeler les différentes journées que nous vivons avec nos bambins. Avec mon fils, nous avons vite vu les similitudes avec ce qui se déroule chaque jour, lorsque je le pousse à se hâter pour ne pas être en retard à l'école ou à l'une de ses activités. C'est donc un ouvrage qui, derrière sa simplicité, nous parle : il plonge directement dans l'univers des enfants et nous donne un aperçu de la manière dont ils vivent l'agitation constante des adultes. L'histoire est plutôt courte, mais montre avec justesse le décalage qui existe entre la manière dont les enfants vivent leurs journées et les nôtres. Ils doivent s'adapter à nous, suivre notre rythme alors qu'il faudrait que ce soit l'inverse pour qu'il puisse prendre le temps de découvrir le monde qui les entoure. Bien que je comprenne le message de cet album, je doute que cela soit envisageable quotidiennement. 

Stéphanie


Ecrivain, Nadine Brun-Cosme mène de front depuis vingt ans un travail d’écriture littéraire et un travail de réflexion sur l’accès à la langue. Son travail interroge sous ses différentes facettes le mouvement qui conduit à l’élaboration de son – de ses - propre(s) langage(s) au sein de la langue. Publiée par la plupart des éditeurs jeunesse, son écriture déploie les multiples visages de l’absence, et de la séparation comme moteur de l’écrit...
Aurélie Guillerey aurait pu naître dans un bocal de cornichons mais non, elle est tout simplement née dans la belle ville de Besançon. D’une maman bien nommée Zébulon qui vend des potions dans sa pharmacie, elle a pris le goût pour les histoires imaginaires et d’un papa qui travaille dans l’horlogerie, elle n’a pas gardé la précision des horaires ! C’est ainsi qu’elle illustre des histoires à toute heure dans son grenier, à Rennes, entourée d’un joyeux capharnaüm.

À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX