Et ta vie m'appartiendra de Gaël Aymon
Repose en paix... mais pas tout de suite d'Aurore Chatras
Juste un mot de Liz Plum
Loren Ascott 1 - Gardien enchaîné de Florence Cochet
Hybrides 10 - Lune de Laurann Dohner
Rouge de Pascaline Nolot
A cœurs perdus de Evelyne Jones

Kayla Marchal 1 - L’exil

26 mars 2019

"Ta place n’est pas ici. Tu n’es pas comme nous, pas tout à fait."

Vagner Estelle
380 pages
Éditions J’ai lu (2019)
Ironique destin que d’être née morphe… sans forme animale. Source de honte pour sa famille, Kayla Marchal, petite fille de l’alpha, est également considérée comme le maillon faible de la meute de la Vallée Noire. Aussi en est-elle chassée, elle qui n’a jamais mis un pied hors du territoire.
Alors qu'elle commence à goûter à la liberté et à s'intégrer au sein d'un autre clan, les vrais problèmes commencent. Mais déjà trahie une fois par sa meute d’origine, à qui pourrait-elle se fier ? À Ian, le loup aussi beau qu'insupportable ? À Max, le renard au passé mystérieux ? Ou à Jeremiah, l'irrésistible humain ?
Et ce fichu karma qui la prive de forme animale continue à se moquer d’elle, car tout le monde autour d’elle semble, porter un masque… Inaptitude du passé et problèmes du présent vont venir, main dans la main, perturber la jeune morphe, avec des liens qu’elle était loin de pouvoir soupçonner.
Extrait :

« - Non, mais tu te rends pas bien compte, je crois. Je suis de sortie ce soir, et en plus, je dois partir direct du boulot, ce qui veut dire que je dois TOUT préparer...
Allez, autant sortir le grand jeu.
- Je dois encore choisir ma tenue pour aller au Vivarium, hors de question de garder mes fringues de serveuse, préparer de quoi me maquiller, de quoi me recoiffer... Oh mon Dieu, il faut encore que je me fasse les ongles ! Mais d'abord la tenue hein, pour savoir de quelle couleur les faire. Et il faut aussi que je m'épile ! Bon sang, j'en ai pour un moment...
- OK ! C'est bon ! N'en dis pas plus, j'ai compris ! On verra ça plus tard... dit-il en grimaçant.
Et voilà. Le truc avec les hommes en général, c'est de les abrutir avec des détails dont ils n'ont strictement rien à faire, et d'y accorder une importance capitale. Hihi.
- Merci Max ! Bon, je me dépêche, on se voit demain !
Je lui fait signe tout en m'éloignant. Ah les mecs. Le problème de la majorité d'entre eux, c'est qu'ils casent toutes les filles dans le même sac. »

Mon avis :

J’ai immédiatement repéré cet ouvrage grâce à sa couverture et son synopsis accrocheur. Cela me semblait être une nouvelle série bit-lit prometteuse, d’une autre francophone de surcroît ayant obtenu le prix Imaginales des Lycéens. De quoi me donner envie de me plonger entre les pages de ce premier volet de Kayla Marchal sans réticence. Je ressors même de cette lecture assez satisfaite.

Alors que les loups sont faits pour vivre en meute, Kayla se retrouve du jour au lendemain isolée, rejetée par les siens. Perdue et sans repère, elle va devoir affronter un monde qui lui est inconnu. A à peine dix-huit ans et descendante de l’alpha, la jeune femme n’est toujours pas parvenue à se transformer contrairement aux autres membres de son clan. Sa situation attire la haine des siens qui ne cherchent qu’à la persécuter, la martyriser. Orpheline, elle a été éduquée par son grand-père qui n’a eu de cesse de la pousser dans ses retranchements à force de brimades, de menaces, d’humiliations. La violence a toujours été son quotidien, ce n’est pas une situation qui lui fait peur. La solitude, c’est une autre histoire. Cependant, elle tombe sur une meute qui l’accueille rapidement à bras ouverts. Quand Kayla découvre que l’alpha a connu sa mère et qu’il peut lui en apprendre davantage sur celle dont elle ignore tout, elle décide de rester auprès d’eux.

La plume de l’auteure est particulièrement fluide et addictive. Les pages s’enchaînent avec une certaine aisance et j’ai pris plaisir à découvrir l’univers créé par Estelle Vagner, même si dans les premiers chapitres offrent un cadre assez typique de ce qu’on peut lire dans les ouvrages du même genre. Mais, la suite se révèle pleine de surprises. De nombreux mâles viennent tourner autour d’elle : Jeremiah, un humain qu'elle rencontre par hasard alors qu’elle va être agressée ; Ian, le fils du clan qui la recueille et qui va lui donner de nouvelles marques pour affronter sa nouvelle existence ; et Max, un renard intriguant qui l’attire mais trop mystérieux pour qu’elle lui fasse complètement confiance. Entre eux trois, Kayla va être prise en étau entre de nombreuses émotions contradictoires. Si au premier abord, elle semble naïve et désemparée, elle est surtout une jeune femme forte que le passé n’a pas épargné. Elle garde toujours la tête haute et ne manque pas de répartie. J’ai beaucoup aimé découvrir son histoire, la voir évoluer dans sa nouvelle existence et se confronter à ses doutes, aux complots et aux menaces de mort qui vont se dresser sur sa route.

Si je n’écoutais que moi, j'achèterais immédiatement la suite de cette série dans sa précédente édition. On ne s’ennuie nullement durant notre lecture, les rebondissements sont nombreux et l’univers de l’auteure m’a totalement séduite. Un premier tome rondement mené avec une héroïne que j’ai apprécié connaître. Je suis curieuse de savoir ce que la suite lui réserve !

★★★★☆

Stéphanie

Estelle Vagner, née à Brest, a grandi en Lorraine où elle a étudié les procédés chimiques. Sa dépendance à la lecture a commencé dans le ventre de sa mère, qui tournait encore des pages au moment d’accoucher. Elle s’est très vite passionnée pour le fantastique, avide d’évasion et d’aventures surnaturelles.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX