Et ta vie m'appartiendra de Gaël Aymon
Repose en paix... mais pas tout de suite d'Aurore Chatras
Juste un mot de Liz Plum
Loren Ascott 1 - Gardien enchaîné de Florence Cochet
Hybrides 10 - Lune de Laurann Dohner
Rouge de Pascaline Nolot
A cœurs perdus de Evelyne Jones

Les Hartigans 1 - Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ?

31 mars 2020

"Elle voulait être elle-même"

Flynn Avery
360 pages
Éditions Harlequin (2019) 
Collection &H
#RomanceBodyPositive
Tu veux ma photo ?!
Selon l’expression consacrée, Gina est ce qu’on appelle une « crevette » : chez elle, tout est bon… sauf la tête. Car, si la nature lui a offert un corps à faire fantasmer Cara Delevingne, son visage, lui, ne correspond pas vraiment aux normes habituelles de la beauté. Après une adolescence difficile, Gina s’est endurcie et a appris à assumer son physique. Enfin ça, c’est ce qu’elle croyait jusqu’à ce qu’un jeu l’oblige à embrasser Ford, un policier ultra-sexy et visiblement sous son charme, lors d’une fête de mariage. Aussitôt, les complexes reviennent en force, et elle se demande ce qu’un mec comme Ford peut bien trouver à une fille comme elle…
Extrait :

« — Finissons-en, murmura Ford, d’une voix lasse.
Elle leva les yeux vers son beau visage à la mâchoire parfaite, aux yeux vert sombre et aux pommettes hautes, et sentit l’humiliation lui chauffer les joues. Personne n’avait jamais dû se moquer de lui de toute sa vie, et il ignorait ce que ça faisait que d’être la risée d’un groupe. Alors qu’elle elle avait été appelée « lapin » pendant longtemps à cause de ses dents en avant. Elle croyait qu’une fois les bagues enlevées tout ça ne serait plus qu’un lointain souvenir, mais c’est alors qu’elle s’était vu affubler d’un autre surnom, bien pire : Tronche-de-Cake. Pourquoi ? Parce que, si elle était bien foutue, son visage, lui, était laid. L’irritation qu’elle ressentait devant toute cette injustice la piqua.
Il fallait effectivement en finir.
— Voilà ce que toute femme rêve d’entendre, ironisa-t-elle tout bas, afin que lui seul puisse saisir. Je refuse de vous embrasser.
Contrairement à elle, il ne chercha pas à dissimuler son agacement, ce qui le rendait encore plus sexy.
— Et pourquoi ça ? »

Mon avis : 

Attirée par le titre du roman, sa couverture simpliste et l’idée d’une comédie romantique body positive où l’héroïne serait comme tout le monde, m’a intriguée. Je n’avais pas le choix, j’ai dû lire cet ouvrage. Je suis ravie de l’avoir fait pour découvrir une romance mignonne et contemporaine. 

Être dénigrée sur son apparence, Gina en a l’habitude depuis son adolescence. Un nez beaucoup trop gros, des yeux exorbités lui ont valu tout un tas de surnoms plus désagréables les uns que les autres. Au fil des années, elle a appris à faire face à ce type de cruauté. Elle n’a jamais été le genre de fille que l’on drague ou que l’on embrasse par plaisir. Aussi, lorsqu’elle se retrouve face à une caméra pour embrasser un inconnu lors d’un mariage qu’elle organise, elle se sent mal à l’aise. Ford est un homme de loi qui aime suivre et respecter les règles, un homme que toutes les femmes trouvent incroyablement beau. A côté de la jeune femme dans l’incroyable robe verte, il est surpris qu’elle ne semble pas vouloir l’embrasser. Dommage car, pour Ford, Gina est très belle et il n’a eu de cesse de se poser des questions sur elle toute la soirée. 

Gina, contrairement à ce que nous annonce la couverture de l’ouvrage, a encore des complexes vis-à-vis de son visage et, en garde des blessures fortes qui la braquent dès qu’un homme tente de se rapprocher d’elle. Cela ne m’a pas déplu, bien au contraire. Elle nous montre une facette d’elle vulnérable qui nous touche. On parvient à se retrouver dans ses peurs, ses complexes. Elle ne parvient pas à accepter son physique, même si elle tente tant bien que mal de le faire croire. Ford parvient avec beaucoup de tendresse et de tact à lui faire reprendre confiance en elle, à lui montrer qu’elle est belle et désirable. Au fil des pages, le lien entre eux se consolide malgré la grande famille agitée de Ford, malgré la famille mafieuse de Gina. 

Dans l'ensemble, l’auteure nous offre une lecture où l’alchimie entre Ford et Gina était tangible et convaincante. Le style de l’auteure est très fluide, et les pages se laissent parcourir aisément. J’ai dévoré cette histoire de la première à la dernière page conquise par ses charmants protagonistes. Un premier tome entraînant et captivant qui donne envie de découvrir d’autres récits de l’auteure.

★★★★☆
Stéphanie
Amatrice inconditionnelle de romance, Avery FLYNN s'est abonnée aux romans Harlequin afin de combler son besoin d'histoires d'amour. Elle se lance ensuite dans l'écriture afin de partager sa propre vision de la comédie romantique d'aujourd'hui et donner la parole à des femmes fortes et inspirantes, qui s'assument et revendiquent le droit d'être elles-mêmes avec les hommes qu'elles aiment, sans complexe !

À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX