Sariah'Lit

Never Cry 1 - Back to Seattle

30 décembre 2016

"Elle était piégée, au bord du gouffre."

Deryckere Angie L.
208 pages
Éditions Sharon Kena (2016)
Collection contemporain
Chaque jour, Anna se lève en ayant conscience que le monde extérieur n’est plus le même. Elle est persuadée qu’elle ne retrouvera plus le goût de vivre, qu’elle se contentera jusqu’à son trépas d’être là uniquement pour veiller sur ses enfants.
Plus d’un an après la mort de Jack, la douleur est toujours présente. Chaque jour, elle vit mécaniquement sans y penser, mais quand elle prend un instant pour ressasser les souvenirs de son défunt époux, la colère de l’absence l’envahit telle une larve sournoise… dévastatrice.
Cependant, elle ne pleure pas. Elle lui a promis.
Et cette promesse, Caleb est prêt à l’aider à la briser, afin de la libérer de ce passé qui la hante à chaque seconde. Mais sera-t-elle prête à le laisser faire ? Voudra-t-elle affronter le temps ? Sera-t-elle prête à se reconstruire et débuter une nouvelle vie sans son âme sœur ? Caleb, de toute façon, ne lui laissera pas le choix.
Extrait :

« Ce n’était pas la dizaine de kilos en moins qui était le plus flagrant à ses yeux, mais plutôt les traits de son visage. Des cernes presque violacés creusaient sa peau, la faisant paraître plus amaigrie qu’elle ne l’était. Ses cheveux si brillants auparavant étaient devenus aussi ternes que ceux de madame Isaak, sa vieille voisine ingrate. Quant à son regard, il était tout simplement éteint…
Anna ferma les yeux, incapable de se regarder plus longuement. Elle inspira profondément et se mit à déglutir avant de souffler d’une voix émouvante :
Je ne peux pas continuer ainsi…
Elle se redressa ensuite, décidée plus que jamais à retrouver une apparence de femme ...»

Mon avis :

Depuis le décès de son mari Jack, emporté deux années plus tôt par un cancer, Anna tente de survivre malgré la souffrance qu’elle ressent jour après jour. L’impression d’évoluer dans un autre monde, sans goût pour tout ce qui l’entoure, la suit constamment. Elle supporte difficilement l’attention qu’on lui porte, elle s’est isolée et n’a plus aucun sentiment, mis à part l’amour qu’elle porte à ses enfants. Pourtant, elle persévère, faisant d’eux sa priorité. Anna va cependant devoir s’ouvrir. Les factures et les dettes s’empilant, elle n’a d’autre choix que de chercher un emploi si elle ne veut pas tout perdre. Son fils Braden, âgé de 15 ans, s’inquiète énormément pour elle : il ne la reconnaît plus et a bien conscience qu’elle a cessé de vivre normalement, que l’argent manque de plus en plus. Braden a gardé contact sans que sa mère ne le sache, avec Caleb, le meilleur ami de son père. Il lui demande son aide. Mais le passé qui lie Caleb et Anna pourrait être un frein à leurs retrouvailles. Caleb va devoir faire preuve d’imagination pour lui venir en aide.
Never Cry est un récit qui se veut bouleversant, touchant : il nous entraîne dès les premières pages dans les sentiments d’une jeune femme qui a promis à son époux de ne jamais le pleurer après son départ. Mais elle est inconsolable et se retient de craquer, ce qui l’empêche de faire complètement son deuil. Le genre de situation qui marque et apporte son lot de sentiments. Nous la suivons donc dans sa décision de refaire surface, à travers son regard, celui de son fils et de son ancien amour de jeunesse qui veut revenir dans sa vie. Étrangement, je suis restée assez distante par rapport à l’histoire : je ne suis pas parvenue à entrer pleinement dans ce qu’elle ressent, à avoir de la compassion pour elle ou à me sentir proche. Je pense que les autres points de vue interrompent la sensation qu’on devrait percevoir, même si j’ai trouvé intéressant de connaître les pensées de Braden qui vit aussi mal la situation. Ce premier volet se termine sur une révélation saisissante, et j’aimerais savoir comment l’auteure compte faire évoluer ses protagonistes, ce pour quoi je lirai surement la suite. Mais il manquait un petit quelque chose à ma lecture.

★★★☆☆

Du même auteure :


C’est à la suite du décès de sa mère qu’elle se plonge plus rigoureusement dans l’écriture, rêvant ainsi de publier son premier livre. Ayant l'imagination débordante et une inspiration sans fin, elle a déjà écrit plus de dix histoires aussi passionnantes les unes que les autres.




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader. Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram

Un petit commentaire à me faire ?

Envoyer un mot doux