Les survivants 4 - Bas les masques ! de Shana Galen
Sauvages 3 - Le chant du loup de Maria Vale
Les ombres de la nuit, Intégrale 5 de Kresley Cole
Comme une comédie romantique de Rachel Winters
Les secrets de Charlotte Street 1 - Par amour de Scarlett Peckham

Hybrides 5 - Brute

2 avril 2019

"Il ne pouvait s'empêcher d'imaginer toutes les horreurs que Becca était peut-être en train de subir."

Dohner Laurann
380 pages
Éditions Milady (2019)
Collection bit-lit
Brute a fait le serment de ne jamais coucher avec des humaines, car elles sont trop fragiles pour les étreintes brutales qu’il préfère. Mais la simple vue de Becca lui enflamme les sens, et le désir est réciproque. En apprenant qu’il doit vivre sous le même toit qu’elle, Brute se dit que ce sera l’occasion idéale d’approfondir ce qu’il sait des humains, si seulement il parvient à se contenir. Ses bonnes intentions sont réduites à néant lorsque tous deux sont enlevés et enfermés dans une cage. Brute replonge alors dans son pire cauchemar : ses ennemis le forcent à participer à des expériences d’accouplement et se servent de Becca pour obtenir ce qu’ils veulent de lui. Ils ne pourront compter que sur eux-mêmes pour survivre...
Extrait :

« -Je m’appelle Brute. Je ne connais aucun Hybride capable de se choisir un tel nom.
-Je sais comment tu t’appelles, répliqua-t-elle avec un petit gloussement. Tu es mignon et tu le sais, hein ?
Elle le trouvait attirant. Cela le laissait sans voix.
-Tu veux un verre ? répéta-t-elle en tapotant le siège voisin du sien. Ça ne brûle même plus le gosier.
Il fit un pas dans la pièce.
-Je ne bois pas d’alcool, mais merci quand même. Tu en as bu combien ?
-J’en sais rien. (Elle bougea un peu sur son siège et manqua de tomber). Pas assez, en tout cas. Je suis encore consciente.
-La consommation d’alcool rend ivre, émousse les réflexes et fausse la logique.
Elle éclata de rire.
-Tu es trop mignon.
Il haussa les sourcils. Personne ne lui avait encore dit cela. On l’avait traité de bête féroce ou de salopard, entre autres termes fleuris, mais jamais on ne lui avait fait un tel compliment. Il commençait à se faire du souci pour l’équilibre mental de la jeune femme.
-Tu ferais peut-être mieux d’aller te coucher. Il paraît que les choses paraissent toujours plus roses le matin.
-Il est trop tôt. Viens par là, l’invita-t-elle en tapotant de nouveau le tabouret. Je vais pas te mordre.
-Tu n’as pas peur que ce soit moi qui te morde ?
Il ne put résister à l’envie d’entrouvrir les lèvres pour lui montrer ses canines, mais, curieusement, elle ne semblait pas en avoir peur, contrairement à tous les autres humains qu’il avait rencontrés. »

Mon avis :

J’aime beaucoup cette série Hybrides, même si chaque tome est beaucoup trop court à mon goût. C’est tout naturellement que je la poursuis avec ce nouveau volet, à la découverte de nouveaux protagonistes. Nous avons brièvement rencontré Brute dans le volet précédent, et il m’avait laissé une image de lui assez froide, hostile envers les humains tout en restant impassible vis-à-vis de ce qui l’entoure.

Après les aventures de Jessie, la nouvelle compagne de Justice, la place au sein du détachement spécial travaillant avec l’OPH qui intervient pour libérer les hybrides encore captifs, est disponible. Brute se porte volontaire pour être celui qui sera directement en contact avec les Hybrides lors des différents sauvetages. Pour accomplir sa mission, il va devoir résider près des humains. Lui, avide d’en apprendre davantage sur eux, se retrouve à loger chez le chef de l’équipe. Mais, ce dernier espérait le mettre dans la dépendance où réside actuellement sa fille Becca. Celle-ci, cependant, n’a pas l’intention de laisser son logement pour retourner vivre chez son paternel. Tout, plutôt que de subir cette situation. Becca est veuve depuis environ un an, et son père, un peu trop protecteur à son goût, espère gérer son existence comme il le souhaite. C’est sans compter sur le caractère fort et indépendant de la jeune femme.

Dès la première nuit, Brute et Becca vont être kidnappés par des hommes de Mercil Industries toujours en liberté. Ils sont conduits dans un laboratoire, enfermés dans une cage tels des animaux où on leur annonce qu’ils vont devoir participer aux recherches sur la fécondité des hybrides s’ils ne souhaitent pas se retrouver drogués et privés de tout contrôle. Brute, qui a déjà vécu cette situation, n’est pas prêt à subir à nouveau les mêmes atrocités que par le passé et ne souhaite pas blesser Becca par inadvertance. Cette dernière, bien consciente de ce qui se joue, est prête à faire ce qui est nécessaire pour l’aider, même si pour cela elle doit donner de sa personne. Le fait que l’hybride l’attire va lui faciliter les choses : elle est immédiatement charmée par sa part animale, son regard envoûtant. De son côté, Brute n’est pas non plus indifférent, mais sa peur de la blesser le pousse à garder ses distances avec Becca. Pourtant, nos deux héros, par la force des choses, vont se rapprocher. Becca est une héroïne sympathique : elle a un fort caractère, n’est pas facilement effrayée et intimidée.

L’histoire est plutôt sympathique dans son ensemble, même si tout se déroule un peu trop rapidement, l’un et l’autre cédant trop facilement à leurs pulsions. Mais, il en est ainsi depuis le premier volet. L’intrigue générale autour de la chute de Mercil Industries et des conséquences de leur recherche sur les Hybrides poursuit son cours...

★★★☆☆

Stéphanie

Dans la même série :

Laurann Dohner est auteure de romance.
www.lauranndohner.com/




À propos de Sariah'Lit:

Stéphanie, férue de lecture et blogueuse depuis 2013. Elle ne passe pas une journée sans avoir un livre entre les mains pour s'évader.

Retrouvez-la sur : Facebook | Twitter | Instagram





ENVOYER UN MOT DOUX